Affaire Mahomet

                                        

Actualité 

 

* L'affaire Mahommet

Nous l'avons vu précédemment (sur le lien l'humour dans la presse) que certaines caricatures peuvent déplaire et être protestées.

        En septembre 2005, un quotidien danois a publié 12 caricatures 'critique' du prophète Mahomet. Les revendications ne se sont pas faites attendre, puisque le monde musulman a demandé qu'on lui fasse des excuses  pour avoir offensé leur religion. Mais le gouvernement danois revendique son devoir de non-ingérence puisque 'notre gouvernement ne peut jamais s'excuser au nom d'un journal libre et indépendant'.

* Conséquences

     Ne voulant se soumettre à faire des excuses qui n'ont pas lieu d'être, le monde musulman se révolte. En effet des manifestations de rue se sont organisées en Syrie, en Egypte, en Afghanistan, en Iran ou encore au Liban. Ce qui a suscité dans toute l'Europe un profond malaise ainsi qu'une inquiétude.

 Pourtant, afin de soutenir le Danemark, d'autres journaux de pays occidentaux ont décidé de publier certaines caricatures de Mahomet. En France, le journal France soir les a toutes représentées, ce qui a valu au directeur Jacques Lefranc, d'être limogé. Les quotidiens  le Monde et Libération ont chacun publié deux dessins. En Espagne, El periodico de Catalunya et ABC en ont montré aussi. Idem en Italie, pour le Corriere della sera, la Stampa, la Padana et Libero; en Allemagne: Die Berliner Zeitung,  Die WeltDie Tageszeitung et le Spiegel. Les Pays-Bas; la République tchèque; la Suisse et la Norvège ont également suivis le mouvement.

En Orient, les musulmans protestent contre ces dessins qui d'après eux, sont insultants et vont même jusqu'à menacer de mort les responsables de ces caricatures s'ils ne les suppriment pas. En Occident, c'est un autre combat puisque par exemple, le 3 février à Londres, des manifestants revendique le droit à la liberté d'expression. On pouvait lire sur des pancartes: 'Moque toi aujourd'hui, tu mourras demain'.

* Voici ci-dessous les 12 caricatures de Mahomet parues dans le journal danois le Jyllands-Posten:

Reproduction des caricatures parues dans le Jyllands-Posten le 30/09/2005. Republication du Nouvel Observateur

*Remarque:

Cette photo est seulement employée à but d'information, on comprend mieux sur quoi cette affaire est basée. De plus les dessins ne sont pas visibles en détails et le texte n'est pas lisible.

*Affaire similaire:

Mais ce n'est pas la première fois qu'un journal caricature le prophète Mahomet. Puisque en 2002, Charlie Hebdo a publié un dessin de Cabu montrant Mahomet cigare au bec, un verre de whisky à la main et un rideau de femmes voilées derrière lui, avec cette légende:' Election de Miss Sac à patates: Je choisi la Belle de Fontenay.' Assailli de menaces par les associations musulmanes, le journal avait décidé de consacrer à cette affaire une double page dès le numéro suivant: «Nous y expliquions pourquoi nous ne nous excuserions jamais, raconte Philippe Val (directeur du journal). Les menaces se sont arrêtées net.

Alors pourquoi un tel scandale? La démocratie autorise pourtant la liberté d'expression sur tous les sujets. Y compris la religion. De plus dans l'histoire des démocraties, qu'on le déplore ou non, toutes les religions ont été la cible des caricaturistes. On connaît pourtant l'effet néfaste des caricatures contre les juifs, qui se sont multipliées dans l'entre-deux-guerres en Europe: elles ont nourri un imaginaire anti-juif qui a beaucoup joué dans la montée de l'antisémitisme. Pourquoi faudrait-il éviter d'offenser les juifs et non les musulmans?

Il est vrai, cependant que certaines de ces caricatures pourraient nuire à l'image des musulmans. En effet, ils affirment que 'tout musulman est devenu une bombe aux yeux de l'opinion publique'.

Face à des masses musulmanes révoltées, les excuses présentées par le Jyllands-Posten (le journal danois à l'origine de ce conflit), le 30 Janvier dernier, étaient destinées à calmer le jeu. Elles constituent pourtant une défaite!

L'impact de ces caricatures, de cet humour satirique, est qu'il a provoqué une séparation entre le peuple musulman et les occidentaux. C'est un symbole pour la liberté de la presse et d'expression que d'avoir afficher ces caricatures.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site